lundi, mars 30 2020, 08:39

[Critique] Mousquets et Tomahawks v2 et Tuniques Rouges

Ce que je critique

Les règles de base, le supplément "tuniques rouges", les cartes qui vont avec et les pions. En gros le paquet du nickstarter, en français, que je me suis procuré chez philibert. Je ne parlerais pas des figurines qui sont "cadeaux" et que je n’ai pas eu le temps de peindre.

J’ai donc reçu 2 livres, un paquet de carte et une planche de pions.

Cartes & Pions

Les pions sont tombés dès que la planche de pion est sortie de leur enveloppe de cellophane. Ils sont bilingues, anglais et français, comme les cartes. Les cartes sont mono-face tandis que les pions sont bifaces. En termes d’esthétique, je trouve les cartes bien plus dans le thème dans la v1, ici elles sont génériques (les illustrations sont bof, l'identification du camp est bien moins jolie. En termes de qualité les cartes sont moins épaisses en v2 qu'en v1 et j'ai bien l'intention de les plastifier au plus vite. Les pions à imprimer de la v1 sont beaucoup plus jolis que ceux fournis. J'aime néanmoins les pions, car ils sont cartonnés et donc plus épais que de l'impression papier. Il manque des pions spécifiques pour le supplément et c'est dommage même si maintenant ils sont disponibles en téléchargement sur le site du Studio. J'aurais bien aimé avoir avec mes cartes les 2 ou 3 pions manquant (c'est pour le déploiement caché qu'il manque des pions, une chose avec laquelle je n'ai jamais joué en v1 – mais je trouve dommage qu'il n'y ait pas une option à quelques euros pour en avoir).

Règles principales

Le livre de base est cartonné et c’est une super bonne chose et j'aime bien la qualité qui s'en dégage. La lecture des règles est agréable – c’est pas trop mal écrit. Le studio est réactif et a déjà sortie une foire aux questions ; Comparé à la v1 je trouve les exemples moins sympa puisqu’ils sont plus génériques – donc c’est moins parlant. Il y a toujours des exemples quand une règle est expliquée. Une relecture aurait permis d'avoir moins de paragraphes se répétant. Les illustrations sont superbes et nombreuses, bien plus nombreuses que dans la version précédente. Et on peut deviner la nature des suppléments à venir grâce à celle-ci. En effet Mousquet et tomahawk change de format ce n'est plus un jeu qui couvre les guerres du Canada et la guerre d'indépendance de l'Amérique, mais se rapproche du format du jeu SAGA. À savoir un livret de règles "génériques" et des suppléments spécifiques. Le premier de ces suppléments reprend la période couverte par la v1: Les guerres du Canada, l'indépendance des États-Unis et y a joute la guerre américano-britannique de 1812. La mécanique de jeu tourne autour d'unité plus ou moins petites - de 6 à 12 figurines et de chefs d'unité. Chaque figurine correspond à un type de troupe. Il existe des cartes qui reprenne le type de troupe quand on pioche une carte toutes les troupes de ce type sont activées. Voir l'excellent tuto de la v1 disponible sur Youtube en anglais, sur comment fonctionne le jeu. En v2 le mécanisme à l'air d'être plus fluide (je n'ai pas joué confinement oblige) - en effet avec l'ajout des cartes Horloges, les tours disparaissent et cela évitera les pioches ou l'adversaire joue toutes ces cartes avant de pouvoir jouer et de ne plus avoir de troupe (comme dans cet exemple). Les dés utilisés passent de 6 à 10 faces. Le 0 représente cependant un 0. Cela permet de mieux prendre en compte les bonus et malus nombreux qui se trouve dans le jeu (comment les figurines sont formés, où elles se trouvent, les obstacles présents entre les tireurs et leur cible, le temps, etc.). Cela permet d'avoir un peu plus de granularité que, tu dois faire un 7 ou plus pour toucher avec ton dès. Une unité doit désormais faire la même chose alors qu'avant on pouvait utiliser chaque figurine d'une unité comme étant indépendante – ça fluidifie le jeu et ça ne change pas au narratif. De même les officier ont l'air plus important et ça me plait bien puisque ça rend les batailles plus intéressantes. Le terrain est toujours aussi important dans la mécanique du jeu, et je crois que c'est ce qui me plait tant dans Mousquets et Tomahawk. Le plaisir de construite une table pour jouer, la rendre vivante avec des animaux, des routes, des villages. À ce niveau-là les règles me semblent plus clair mais c'est en jouant que je m'en rendrais compte.

Guerres du Canada et autres conflits (aka Tuniques Rouges & Tomahawks).

Le supplément tunique rouge couvre les guerres couvertes dans la première édition de Mousquets et Tomahawks, à savoir les guerres du Canada, la guerre d'indépendance des états-unis et enfin la guerre de 1812. Le livret est beaucoup moins épais que les règles et n'est malheureusement pas cartonné. La couverture est souple et je pense qu'il va vite s'abimer. Chaque conflit est présenté, sur deux pages, avec une carte et un rapide historique. Ensuite les factions sont décrites une à une avec les spécificités présente pour chaque conflit, puis chaque type de troupes. J'ai l'impression qu'un effort plus particulier a été fournis sur les Anglais et les Américains (afin sans doute de vendre plus de règles sur ces marchés). Les Indiens passent de 2 pages a 1 page avec deux entrées (et c'est tout). Ce qui va rendre les raids d'indiens anecdotiques.

Conclusions

J'ai hâte d'y jouer - vivement la fin du confinement. Je pense que les changements vont fluidifier les parties. Le studio a été très réactif avec la publication d'une Foire Aux Questions - des planches de pions dans la section téléchargement. Il manque quand même une feuille de troupe :)

Pour aller plus loin

dimanche, juin 30 2019, 15:12

[Critique] A dark and bloody ground

TL;DR this is a quick review of the black power supplement edited by warlodgames : A dark and Bloody Ground" It's in French, so use a translator of sorts to read it if French is a no-go.
Critique Rapide et en français du supléments A dark and Bloody Ground de warlord games qui couvre les guerres du Canada pour le jeux Black Powder.

Lire la suite...

vendredi, avril 27 2018, 20:56

Quelques romains plus tard

Il a y a trois semaines de cela j’envoyais mon grand en Allemagne – pour un voyage scolaire, je croisais sur le parking de l’école l’ami Mehapito. celui-ci ayant acquis les règles de SAGA, je m’empressais de lui proposer une partie. Comme il possède aussi le supplément Arthurien nous nous mimes d’accord pour jouer romains contre pictes.

En rentrant chez moi je réalisais que j’avais quelque part des romains non montés – ceux de la boite de base de Hail Cæsar. Après un court échange de courriel il me fallait finir de monter ma manubaliste (il manquait un bras a l’un des deux servant), monter 24 romains et un chef. Pour chef je pris la figurine métal envoyé avec le supplément guerre des gaules – et je ne le montais pas. Pour la troupe je montais 24 des 30 figurines que j’avais décidant de ne pas mettre de bouclier sur quatre d’entre elle pour les distinguer des autres vingt. La qualité des figurines est plus que moyenne – les corps ont une ligne de bavure sur le haut des épaules difficile à enlever. Les jambes sont peu détaillées – comparées à mes carthaginois de chez victrix. La hauteur de la base diffère d'une boite à l'autre. Enfin il n’y a pas beaucoup de permutation possible pour créer son corps d’armée. Le montage n’est pas en soi compliqué, suffit d’ajouter un bras, une tête et un bouclier. Pour donner un fini sympa je décidais de me focaliser sur les boucliers, puisque je possède des décalcomanies pour leur donner une superbe touche. Après avoir sous couché mes figurines, je décidais de sous-coucher dix boucliers sur leurs grappes et dix autres dégrapés. J’ai peint les armures en métal, les lames des armes aussi. Puis le bois des pilums et enfin les jambes et les visages des romains ainsi que les bras non-protégés par les boucliers.

Da1VvAjXcAA9GVp.jpg

Note sur les décalcomanies

  • J’ai utilisé de l’eau et du Decalfix pour “décoller” les décalcomanies. Je n’ai pas fait de différence sur le temps qu’il faut aux décalcomanies pour être prêt.
  • J’ai utilisé du decalfix pour fixer sur les boucliers – ça aide par rapport à une surface sèche – mais je n’ai pas fait la comparaison avec de l’eau.
  • La surface bombée des boucliers c’est la galère, ajouté le trou au milieu du décal et voila.
  • Les boucliers sur grappe étaient beaucoup plus faciles a traité, car ils bougeaient beaucoup moins. Je recommande donc de les laisser sur grappe.
  • Une sous-couche de noir et une couche de métal – ça aide beaucoup, surtout si on utilise son cuter pour bouger le décal, ça donnera une trace d’usure sur la partie abimée du décal.

DaldT3YWsAE2yBf.jpg

mercredi, décembre 27 2017, 14:00

Mon impression sur le kit African War Elephant de Victrix

Ma chérie m'a très justement offert pour Noël mon premier kit de chez victrix - les éléphants de guerres africain. J'étais aux anges. Le kit vient dans un sac plastique avec les instructions au dos du descriptif fermant ledit sachet en plastique. Le sachet contient 4 grappes, deux pour les éléphants deux pour les guerriers ( on peut produire du carthaginois, du numidien, du romain et du grec). le montage est assez direct pour peut qu'on prenne le temps de lire correctement les grappes. Le niveau détail est très correct, y a pas beaucoup de nettoyage à faire. Une fois monté il me reste plein de rabiots pour faire des soldats. Le montage se fait assez rapidement, mais si on achète plus de 2 kits il faudra travailler pour avoir plus de diversité (2 trompes, un même côté gauche et seulement 2 côtés droits - ce n'est pas assez pour faire une grosse armée pleine d'éléphants). L'échelle me pose aussi des soucis - soit ce sont des éléphants très jeunes, soit ils ne sont pas complètement africains (je trouve les défenses assez courtes - et il n'y a qu'un jeu de défense), les oreilles me paraissent petites et le garrot assez bas. Mais ils sont plus jolis que ceux de warlord par exemple. Dommage aussi que les décalcomanies soient si chers

mercredi, octobre 18 2017, 21:25

Ma première partie de congo

Après plus d’un an d’attente, j’ai enfin joué ma première partie de CONGO. J’ai eu les règles en main et je les ai trouvés bien écrite, jolies et une superbe mise en page (à quand la même chose pour mousquet et tomahawk). J’ai bien aimé aussi le mode opératoire pour les scenarii. En résumé:

  • J'ai perdu
  • Le système de jeux à base de carte est plus évolué que M&T, j’aime bien
  • y a beaucoup de pions
  • la magie est pas puissante – mais elle existe.

Bref ça m’a donné envie d'y rejouer.

jeudi, avril 27 2017, 11:28

Je viens de finir de monter une ferme nord américaine en 1/56

Voila ça fait deux ans que j’ai cette maison en plastique – j’ai finalement monté la bête. . Les instructions sont au dos de la boite – j’ai mis tout ce temps parce que j’étais persuadé que j’avais perdu la partie socle – mais en réalité je crois que j’ai complètement inventé ce socle (il ne figure pas sur les instructions par exemple). La construction est assez facile même si faire le montage des murs doit se faire d’une traite si on veut espérer avoir un effet correct. Le Montage du toit commence par le devant. J’ai collé le toit au mur et donc mettre des figurines dedans va être compliqué et je pense qu’on peut la monter avec le toit ouvrant.
J’aime :

  • La maison – son design
  • la quantité de détails qui vient avec (des tonneaux, des barrières, une chaise)
  • la relative facilité du montage

L’étape suivante va être la peinture, je vais sous-coucher en marron afin de pouvoir essayer de faire des effets écailles de peinture.