Wednesday, March 28 2018, 20:41

La chasse au vaccin

Cet été le plan est comme vous le savez d’aller en Mongolie. Hier comme le petit était malade j’en ai profité pour demander quel type de vaccin était nécessaire. Il manquait donc un vaccin contre hépatite A – mais ce n’est que recommandé, pas obligatoire. J’obtiens donc une ordonnance et hop je file à la pharmacie. Désolé monsieur c’est en rupture de stock, faut voir avec les centres hospitaliers de vaccination. J’habite pile-poil entre Toulouse et Montauban, comme Montauban c’est plus petit, y a généralement plus de chance d’être mieux servie et surtout plus vite. J’appelle donc le centre de Montauban (ouvert 2 jours par semaine). Ils n’ont pas de place disponible avant le départ (mi-mai). J’appelle donc Toulouse, ou pareil il y a plus de place (même si c’est ouvert 5 jours par semaine). On me tient le même discours qu’a Montauban, faire le tour des pharmacies pour trouver du stock et si cela le fait pas appeler un numéro spécial ouvert de 8:15 a 10:15 et de 12:30 à 14:30 trois jours par semaine. Je fais bien la gueule ça va être compliqué ces vaccins. En bon citoyen je commence à faire le tour des pharmacies, rien au village voisin, dont la pharmacie utilise trois fournisseurs. Je décide d’aller à la ville voisine, mais je rate la pharmacie, car elle est dans une rue en sens unique, je décide de pousser au village suivant. La pharmacienne vérifie le site web de son fournisseur qui indique pénurie. Elle appelle et pof ils ont quatre doses !! (j’y croyais vraiment pas). Je trouve ça dommage d’avoir eu à entamer autant de démarche.