Comment commencer a miner de la cryptomonnaie

J’ai récemment décidé de regarder de plus près les crypto-monnaies et j’ai décidé d’en miner c’est-à-dire de donner de la puissance de calcul à la blockchain (et ainsi assurer les transactions en cours) en échange de récompenses pour la puissance de calculs fournie.

Choisir ce que l’on va calculer

Aujourd’hui il existe deux crypto-monnaies majeures, le Bitcoin et l’Ethereum. Quand on regarde les investissements à faire pour participer au minage du bitcoin (BTC) – ça calme un peu. J’ai donc décidé de regarder de plus prêt à miner de l’ether. On peut miner de l’ether avec un GPU ou un CPU, manque de bol le gpu que j’avais à ma disposition n’avais plus assez de mémoire (2Gbit) pour pouvoir participer j’ai donc commencé a faire calculer toutes mes machines avec du CPU en utilisant le miner en C++ que j’ai compilé sur mon fedora, utiliser sous le windows de la machine du fiston et que je n’ai pas réussi à compiler sous CentOS. J’ai par la suite investi dans une machine avec 2 cartes (une NVDIA et une ATI) et j’ai arrêté de miner avec le CPU (je vais 20 fois plus vite avec mon GPU ATI que les 4 machines qui calculaient avant). La carte ATI m’a couté 120 € port compris et possède 4Go de mémoire, elle peut donc calculer de l’ether pour un petit moment encore.

Ma machine principale calcule donc de l’Ether mais aussi du sia coin parce que le miner que j’utilise permet de faire du double minage sans perte de productivité sur le minage principale. Je me suis donc dit que la machine du fiston qui dormait pouvait aussi participer à cet effort de calcul de siacoin (j’ai testé quelques mineurs et j’en ai trouvé un qui fonctionne très bien).

Restait la machine qui héberge ce blog et qui fonctionne 24x24x7x7. Certes elle sert de miroir tails et de relay tor, mais il lui reste un peu de cpu disponible. J’ai donc regardé qui existait et j’ai découvert que monero (xmr)était calculable avec un cpu. Je me suis mis à calculer du Monéro. C’est choix ont aussi été dictés par d’autres critères comme la bourse que j’utilise ou bien la complexité de créer un porte monnaie.

En Solo ou en groupe ?

La plupart des mineurs travaillent en groupe (pool) et se repartissent les tâche – cela va plus vite et on a l’impression d’obtenir des résultats plus vite. ça rapporte moins mais avec peu de carte graphique c’est ce qui est je pense le plus rentable. En solo on est sur de soit si le groupe de mineurs disparait on ne perd aucune bille, mais on met beaucoup plus de temps a miner. J’ai choisi de miner en groupe et le pool que j’utilise a été aussi moteur dans les crypto-monnaies que j’ai choisie de miner (en tout cas pour sia et xmr)

Porte Monnaie

Pour miner il faut une adresse ou le logiciel de minage (que se soit en Solo ou en groupe) va déposer vos gains. Cette adresse peut être local et tourner dans un logiciel que vous avez installé ou bien utiliser un logiciel en ligne (les bourses permettent de le faire ainsi que d’autre services). Je fais un mixte des deux, ça permet de répartir les risques – pour Ethereum c’est un porte-monnaie local pour Monero c’est un logiciel en ligne par l’un des concepteurs de la cryptomonnaie et enfin pour SIA j’utilise un porte-monnaie d’un point d’échange ou bourse). Ainsi j’ai bien réparti mes risques, mon point faible pour le moment n’est d’utilisé qu’un groupe (pool) de travail, si celui-ci venait a disparaitre je perdrais mes parts de calculs encore non envoyé dans mes portes monnaies.

Bourse (ou exchange).

J’en suis a mon deuxième point d’échange ou bourse. Ce sont des plateformes qui permettent de vendre et d’acheter des monnaies cryptographiques – soit en payant avec d’autre cryptomonnaies soit avec de dollars eu des euros (les valeurs FIAT ou fiduciaires en bon français). Mes critères de choix pour l’utilisation d’une bourse étaient, le support de ce que je mine, être basé en Europe. J’ai donc choisi hitbtc – et j’en était très content avant que je ne connecte sur le canal irc #monero dont le /topic est « use any exchange but hitbtc »). J’ai donc regretté de pas avoir fait de recherche sur les bourses plus approfondies avant d’en avoir choisie une. La seule recherche que j’avais faite était de les avoir passé à l’observatoire SSL de mozilla et m’être rendu compte qu’elles obtenaient toutes un F. Je n’ai pas rencontré de soucis avec hitbtc, mais je n’ai pas fait de transaction fiduciaires – avec. Je suis passé sur une autre bourse et je n’en suis pas mécontent pour le moment.

Notes

Il est bon de noter que la plupart des services (bourse, groupe de calculs et certains clients) sont non gratuit et non open source. Faut donc faire confiance et avoir de la chance.

Et sur Mobile ?

Sur mobile on peut aussi (tout du moins sous Android – je n’ai rien trouvé pour iOS) miner certaines cryptomonnaies comme Monero – mais comme avec mon point d’échange – j’ai eu de mauvais retour sur minergate qui propose se type de service. Enfin on peut gagner des Ether ou des BTC en utilisant Bitmaker – on gagne pas grand-chose, c’est chronophage et c’est plein de pub – mais ça permet tremper un doigt dans le monde la crypto monnaie (si vous entrez le code de référencement MAB8B0 – vous gagnerez des blocks plus rapidement au départ et je toucherai une petite commission, je vous encourage donc à essayer)

En conclusion

pour miner il vous faut :

  • Une adresse pour stocker la monnaie
  • un logiciel qu’il faut installer (voir compiler) et paramétrer – et qu’il faut ensuite superviser
  • se renseigner sur les points d’échanges pour avoir un retour fiduciaire ou en BTC qui est pour le moment la seule crypto-monnaie qui permet de payer pour des biens ou des services.

Faire des choix conscients (ce qui est en local doit être sauvegardé, ce qui ne l’est pas peut disparaitre à tout moment).

Pour bien miner (en dehors de bitoin) il faut une carte graphique ATI avec au moins 4 Gbit – choisir un bon pool, suivre la documentation du groupe – être patient – ça prend beaucoup de temps d’obtenir des résultats (et penser au frais de transfert et aux frais de pool). Et ça ne fonctionne bien que sur Linux et Windows – même en compilant sur son mac c’est compliqué :)

Si j’avais un peu d’argent à investir je me construirai tour $3000 une machine avec 4/5 cartes GFX histoire de miner plus vite. Enfin si cet article vous a plus j’attends vos dont en ether à 0x26109bfb8ed279b4f0baf5da28b9fc18ec2f57cf

Mes config

  • Machine sous windows avec une carte Graphique GTX 960 - 2Gbits de mémoire , calcule soit du SIA, soit du Monero
  • Machine bi-proc sous Ubuntu avec une carte AIT et une carte NVIDIA - de L'ether + du sia via claymore, du Monero sur le CPU
  • Ma machine web, du monero
  • J'utilise une bourse pour mon adresse sia, Mist pour Ethereum, et mymonero.com pour xmr
  • Et nanopool comme pool de travail pour toutes mes crypto-monnaies (ils payent, répondent au demande de support etc ...)
Flattr this

Je viens de finir de monter une ferme nord américaine en 1/56

Voila ça fait deux ans que j’ai cette maison en plastique – j’ai finalement monté la bête. . Les instructions sont au dos de la boite – j’ai mis tout ce temps parce que j’étais persuadé que j’avais perdu la partie socle – mais en réalité je crois que j’ai complètement inventé ce socle (il ne figure  […]

Continue reading

Reprise des activités après un hiatus de 3 mois

Cette semaine j’ai sortie mes boites de figurines de leurs tiroirs, afin d’avancer dans la construction et la peinture de mon Armée des comtes Vampire pour jouer le sang de Sigmar. Pas de photos cette semaine parce que : Je n’en ai pas fait Mon téléphone fait de trop grosse photo pour dotclear –  […]

Continue reading

Màj de Firefox

Je suis aujourd’hui a un forum des métiers pour présenter mon métier aux jeunes de la région. Bien sur c’est moi l’informaticien, quand la couturière en Haute-Couture n’a pas pu lancer son DVD sur Dior on m’a demandé de regarder. J’ai donc décidé de voir si vlc ferait un meilleur job que le lecteur  […]

Continue reading

Strengthening ssh

A few weeks ago I stumbled on the ssh_scan project. This little ruby gem project let's you scan machines and help you make sshd harder to break in. Installing it on my fedora workstation was like sudo dnf install rubygem-sqlite3 && gem install ssh_scan you can then run it with -t hostname  […]

Continue reading

Comparatif d'installation Fedora 25 et Ubuntu LTS

J’ai une nouvelle machine une bien jolie station de travail – et je cherche en sus de Windows (que je garde pour faire des maj de bios, etc.) à y installer Linux. J’ai donc commencé par fedora, et là je lance une Ubuntu (parce que le support CUDA dans fedora 25 n’est pas là). Le secureboot Ubuntu  […]

Continue reading

Ce que je connais de l'histoire de la bebox hobbit n°093

P1030838.jpg

Il y a quelques mois, j’ai donné à silicium ma collection d’ordinateurs – pour que ceux-ci finissent dans un musée et non à la déchetterie. Parmi ceux-ci il y avait une Bebox avec des processeurs Hobbits. La première fois que j’ai rencontré la machine, c’était lors d’une geektea en avril 1999. Les  […]

Continue reading

Bonne année Lunaire

Aujourd'hui et demain on fête l'année Lunaire à la maison, on le fait à la mongole avec plein de viande et de raviole. Bref on mange bien.

Je viens d'ajouter TZ à mon /etc/profile

Après avoir lu https://blog.packagecloud.io/eng/2017/02/21/set-environment-variable-save-thousands-of-system-calls/ j'ai éditer sur mes machines fedora et centos /etc/profile afin d'y exporter TZ : TZ=:/etc/localtime export TZ j'ai bien entendu pris le temps de vérifier les dire du blog ci-dessus.

Je suis mauvais en français mais je me soigne

Depuis que je suis rentrée de mon séjour américain à 10 ans, j’ai toujours été très mauvais en grammaire. D’un part je ne faisait pas attention en écrivant, d’autre part je ne me relisait jamais (une trop grosse perte de temps selon mon opinion). Depuis que j’ai habité à l’étranger, je suis devenu  […]

Continue reading

Page top

Flattr this